Les 7 Profils d’Apprentissage : un appui pédagogique pour la formation

  • Learning
  • 29 Juillet 2019
  • Aucun commentaire

Vous avez déjà dû remarquer que les gens ont chacun leur façon d’apprendre. Certaines personnes arrivent à retenir des pages entières après les avoir parcourues brièvement et adorent l’idée d’apprendre des choses concrètes. D’autres préfèrent échanger avec leurs pairs et décrochent plus facilement si la thématique ne leur apporte aucun plaisir. En d’autres termes, nous avons des profils d’apprentissage différents. Jean-François Michel, en définit 7 et nous permet d’y voir plus clair sur les stratégies pédagogiques à adopter pour optimiser l'efficacité d’une formation. Comment rendre l’apprentissage et la réussite accessibles à tous ? Je vous donne quelques éléments de réponse issus de l’ouvrage “Les 7 profils d’apprentissage pour former, enseigner et apprendre”.

Profils d’apprentissage, de motivation et de compréhension, qu’est-ce que c’est ?

Selon Jean-François Michel, les 7 profils d’apprentissage s’échelonnent sur 3 niveaux.

Le profil d’apprentissage : quel comportement face à l’apprentissage ?

Le premier correspond aux profils d’identité dépendants des compulsions de chaque personne. Très utile pour adapter votre approche et votre façon de vous exprimer face à un apprenant. On y retrouve :

  • le perfectionniste (cherche la perfection, n’aime pas l’échec) ;
  • l’intellectuel (réservé, qui a soif de savoir) ;
  • le rebelle (se confronte à l’autorité) ;
  • le dynamique (actif dans la formation, l’inconnu ne lui fait pas peur) ;
  • l’aimable (aime faire plaisir, a besoin d’attention et de reconnaissance) ;
  • l’émotionnel (créatif et original, réagit de façon démesurée) ;
  • l’enthousiaste (voit le positif en toute chose, a un problème avec la discipline).

Par exemple, l'enthousiaste adore expérimenter diverses activités autour d’une thématique mais a du mal à terminer les actions qu’il entreprend et n’est pas très réceptif aux règles trop strictes. Il est intéressant de stimuler ce type de profil avec des ateliers pratiques qui le rendront acteur de sa formation. Le perfectionniste en revanche va au bout des choses et s’assure que le résultat soit irréprochable. S’il perd le contrôle, il peut très vite tomber dans l’auto-dévalorisation. Il faut faire attention à ne pas le froisser par des paroles blessantes qui pourraient provoquer un blocage chez ce profil.

Le profil de motivation : qu’est-ce qui motive à apprendre ?

Dans le deuxième niveau, l’auteur répertorie les profils de motivation qui correspondent à ce qui peut stimuler l’envie d’apprendre chez l’apprenant. Selon lui, il existe 4 facteurs de motivation bien distincts :

  • “quelle utilité ?” (“est-ce que ça va me servir dans la vie ?”) ;
  • “vais-je apprendre ?” (“est-ce que cela va nourrir ma curiosité d’esprit ?”) ;
  • “avec qui ?” (“vais-je apprécier mon interlocuteur ?”) ;
  • “où ça se situe ?” (“à quelle étape de la formation cela correspond ? Qu’est-ce que ça va m’apporter ?”).

Une personne dont le profil de motivation correspond à “quelle utilité” aura tendance à chercher ce que peuvent lui apporter concrètement les enseignements dispensés. Les mathématiques, par exemple, trouvent souvent des réfractaires qui ne voient aucun intérêt à perdre du temps sur quelque chose qui ne leur servira jamais dans leur vie future. Un profil “avec qui ?” est stimulé par la personne qu’il a en face de lui. Si le formateur est passionnant, il aura tendance à adorer le sujet traité. Si au contraire, le feeling ne passe pas du tout, pour quelque raison que ce soit, il peut détester la formation.

Le profil de compréhension : comment enregistrer l’information ?

Le troisième niveau définit la manière dont chaque personne mémorise le contenu. Il est possible de correspondre aux trois profils mais de manière générale, un profil ressort plus que les autres :

le visuel, qui enregistre et mémorise par la vue (lire, regarder une vidéo, etc.) ;

l’auditif, qui enregistre et mémorise par l’ouïe (écouter une personne parler, une bande son, etc.) ;

le kinesthésique, qui enregistre et mémorise la pratique (comprendre le pourquoi du comment, saisir le sens des choses, etc.).

À découvrir également : 7 choses à dire absolument à vos apprenants avant de commencer votre dispositif de formation

Quelle utilité pour la formation professionnelle ?

Comprendre la manière dont les apprenants se comportent face à l’apprentissage et savoir reconnaître leurs attentes permet de s’adresser à chacun d’eux ou à l’ensemble de la classe en les interpellant et stimulant leur envie d’apprendre. Cela permet également d’améliorer l’expérience de formation et favoriser la rétention d’information.

L’auteur insiste sur le fait qu’il n’existe pas de bon ou de mauvais profil. Le fait de décrypter les comportements d’apprentissage doit simplement aider à connaître la façon d’apprendre d’une personne afin d’adapter l’approche et la stratégie pédagogique du formateur.

Comment utiliser les profils d’apprentissage pour améliorer l’expérience de formation ?

Le formateur peut se servir des profils d’apprentissage pour adapter ses interventions en groupe, mais également ses coachings individuels.

Accompagnement de groupe

Lorsque le formateur s’adresse à un groupe, il ne peut pas adapter son intervention pour plaire à chaque participant. Une perte de temps et d’énergie pour peu de résultat. En revanche, il est possible de satisfaire l’ensemble des apprenants. C’est ce qu’on appelle le “profil d’apprentissage de la classe”. Le principe est d’utiliser la méthode de saupoudrage, c’est-à-dire de diffuser le contenu pédagogique en s’adressant aux 3 profils de compréhension dans la même session de formation. Intervenir à l’oral ou lancer un débat pour les “auditifs”. Illustrer les propos à l’aide de visuels tels que les images, les vidéos mêlant illustrations et voix-off ou les schémas explicatifs pour les “visuels”. Donner du sens à tous les concepts que vous expliquez, valider la bonne compréhension de vos propos en reformulant pour les “kinesthésiques”. Analysez ensuite le déroulé de votre classe. La répartition des profils est-elle équilibrée ? Ou y-a-t-il un profil dominant ? Adaptez les prochaines sessions en fonction des résultats pour optimiser la qualité de votre intervention.

Accompagnement individualisé

En ce qui concerne l’accompagnement personnel, les profils d’identité se révèlent très utiles pour comprendre les attentes des apprenants et les aider à avancer au mieux dans leur formation. L’idée est alors de laisser l’apprenant s’exprimer, d’être à l’écoute et de rester objectif lorsque vous posez des questions. Vous pourrez alors adapter, dans la mesure du possible, vos futurs échanges en fonction du profil d’identité de l’apprenant qui se dessine face à vous. Par exemple, asseoir votre autorité face à un profil “rebelle”, encourager le “perfectionniste” lorsqu’il réussit une activité avec brio ou encore ne pas toujours interroger “l’intellectuel” face au groupe.

Vous connaissez maintenant les 7 profils d’apprentissage et leur utilité dans la formation pour mieux comprendre vos interlocuteurs et améliorer leur expérience d’apprentissage. Vous souhaitez en savoir plus ? N’hésitez pas à réserver une session stratégique avec moi, je serais ravie de vous aider sur votre projet  : JE RÉSERVE MA SESSION MAINTENANT. Vous pouvez aussi télécharger mon guide et connaître les 10 étapes pour bien démarrer votre projet de formation.