Comment bien définir les Objectifs Pédagogiques ?

  • Learning
  • 19 Août 2019
  • 2 commentaires

Un objectif pédagogique définit de façon très concrète un savoir, savoir-faire ou savoir-être à maîtriser à la fin d’une séquence de formation et le niveau d’exigence attendu. Le formateur construit et anime sa formation en fonction de ces objectifs qui permettent de baliser le parcours. Les aptitudes attendues doivent être mesurables et observables afin de pouvoir évaluer l’efficacité de la formation dans son ensemble en fin de parcours. Bien définir les objectifs pédagogiques est donc une condition indispensable à la réussite d’une formation. Aujourd’hui, je partage avec vous deux techniques qui permettent de les formuler précisément : la taxonomie de Bloom et la Méthode SMART. Mais avant de rentrer dans le vif du sujet, revenons brièvement sur les 4 niveaux d’objectifs à connaître.

Les 4 niveaux d’objectifs dans une formation

Même si c’est une évidence pour beaucoup, il me paraît important de redéfinir les 4 niveaux d’objectifs dans l’élaboration d’un programme pédagogique :

  • niveau stratégique, qui répond à la question “quels sont les enjeux pour l’entreprise ?” ;
  • niveau opérationnel, qui répond à la question “quelles répercussions concrètes aura la formation dans l’environnement de travail ?” ;
  • niveau général de formation, qui répond à la question “de quoi seront capables les apprenants à la fin de la formation ?” ;
  • niveau pédagogique, qui répond à la question “de quoi seront capables les apprenants à la fin de chaque module ?”.

L’objectif pédagogique rentre ainsi dans le détail au maximum afin d’assurer une certaine cohérence tout au long de la formation et de rester pertinent dans votre action de formation. Voyons comment bien les définir grâce à ces deux techniques complémentaires.

Utiliser la taxonomie de Bloom

La taxonomie de Bloom est un outil d’aide à l’élaboration d’objectifs pédagogiques grâce à des verbes d’action classés de manière hiérarchisée (du plus simple au plus complexe). Elle a été mise au point en 1956 par un collectif universitaire, dont le psychologue américain Benjamin Bloom, et reprend l’ensemble des savoirs, savoir-faire, savoir-être. La fleur de Bloom rassemble les objectifs en 6 grandes familles portant sur la connaissance, la compréhension, l’application, l’analyse, la synthèse et l’évaluation.

Les différents types d’objectifs pédagogiques

Détaillons brièvement les différents verbes d’action rattachés aux objectifs pédagogiques cognitifs, psychomoteurs et affectifs :

  • connaître, se réfère à la maîtrise basique de l’information. Parmi les verbes utilisés, on retrouve : mémoriser, répéter, identifier, réciter, décrire, formuler ou encore énumérer ;
  • comprendre, regroupe les verbes destinés à traiter l’information tels que classer, expliquer, démontrer, interpréter, traduire et donner un exemple ;
  • appliquer, pour les objectifs liés à la mobilisation des connaissances dans le cadre d’une mise en pratique. Cette catégorie regroupe les verbes d’action tels que résoudre, manipuler, réaliser ou encore faire ;
  • analyser, qui a trait à la compréhension des rouages d’un concept ou d’une méthode. Les verbes fréquemment utilisés sont : discerner, catégoriser, organiser, examiner, argumenter, comparer ou encore structurer ;
  • synthétiser/créer, pour les verbes liés à la conception d’outils comme composer, inventer, réorganiser, imaginer ou encore produire ;
  • évaluer, qui se concentre sur le jugement de l’apprenant. On y retrouve les verbes critiquer, juger, justifier une décision, recommander, débattre ou encore tester.

Mise en pratique

La taxonomie de Bloom en formation permet ainsi de formuler clairement les objectifs pour les apprenants. Vous devez pouvoir formuler une phrase du type “les apprenants doivent être capables d’énumérer la liste des caractéristique techniques du produit, décrire un mécanisme à l’aide d’un schéma, construire une maquette, coder une page web, débattre sur un sujet, etc.”

Il convient de respecter une certaine logique dans l’élaboration des objectifs. À savoir que passer directement du premier niveau (connaître) au cinquième niveau (créer) n’optimise en aucun cas une progression optimale de l’apprenant.

La méthode SMART

Une fois que vous avez défini l’ensemble des objectifs pédagogiques de votre formation, vous pouvez vérifier leur viabilité et leur pertinence avec la méthode SMART. Une technique mnémotechnique qui reprend chacun des termes suivants :

  • Spécifique : l’objectif doit être simple clairement défini. Plus vous êtes précis, plus vos actions à prévoir en conséquence seront claires et précises ;
  • Mesurable : vous devez pouvoir quantifier ou chiffrer de manière précise l’objectif. C’est une condition indispensable pour pouvoir savoir s’il a été atteint au terme de la formation ;
  • Atteignable : est-il en adéquation avec le but de votre formation ? Les apprenants ont-ils la capacité intellectuelle ou physique de l’atteindre ? ;
  • Réaliste : soyez pragmatique, ne visez pas la lune si vous (ou vos apprenants) n’avez pas les moyens d’y aller ;
  • Temporellement défini : votre objectif doit être limité dans le temps.

Par exemple, si vous souhaitez former des personnes à la rédaction web, vous pouvez formuler votre objectif de cette manière : au terme du Module 5 l’apprenant doit pouvoir définir clairement les composantes indispensables d’un article de blog et savoir rédiger un billet optimisé de 1 500 mots sur la thématique de son choix en appliquant les codes du SEO.

Vous avez maintenant toutes les clés en main pour bien définir les objectifs pédagogiques de votre future formation. Vous aimeriez être accompagné par un expert ? N’hésitez pas à réserver une session stratégique avec moi, je serais ravie de vous aider sur votre projet : JE RÉSERVE MA SESSION MAINTENANT. Vous pouvez aussi télécharger mon guide et connaître les 10 étapes pour bien démarrer votre projet de formation.