Best-of des Mauvaises Pratiques en Formation digitale

  • Learning
  • 2021-06-07 09:49:02
  • Aucun commentaire

Stop au n’importe quoi en formation 

Le covid-19 a dopé le digital learning.

Tantôt contraints de se mettre à la page pour continuer d’exister ou portés par l’envie de développer une activité en ligne, entreprises, organismes, indépendants se sont lancés dans la formation digitale. 

 

Mais à quel prix ?

 

Je vois encore trop de formations où on n’oublie complètement l’expérience apprenante.

 

Souvent par manque de connaissances et de compétences dans les concepts pédagogiques et les bonnes pratiques en formation. 

 

Des formations digitalisées trop rapidement pendant la pandémie mondiale par des formateurs issus du présentiel non formés aux outils en ligne et faisant du copier-coller de pratiques présentielles avérées qui deviennent hasardeuses pour engager les participants en ligne. 

 

Aujourd’hui, j’ai décidé de vous partager le best-of des mauvaises pratiques en formation digitale :

Organiser des classes virtuelles de 2 heures ou plus

La formation synchronisée en ligne ne suit pas les mêmes codes que ceux de la formation en présentiel. 

 

Imaginez, les apprenants sont seuls derrière leur écran, assis sur un fauteuil plus ou moins confortable, et vous leur demandez de rester concentrés pendant une demi journée dans cet environnement de travail. 

 

C’est juste impossible. 

 

Vous devez absolument adapter vos méthodes pédagogiques en commençant par réduire le temps de votre classe virtuelle à moins de 2 heures.

 

Et pour rester dans une dynamique entraînante, scindez vos séquences par tranche de 10 minutes, proposez des échanges via le tchat et autorisez la caméra pour vos apprenants.

 

Laisser la caméra des apprenants éteinte ramène à un modèle de formations trop descendantes et non adaptées à la formation en ligne. Engagez-les en leur demandant d’activer leur caméra et de participer comme si vous étiez tous ensemble ! Ce sera bien plus convivial et ils retiendront bien mieux les messages de votre formation. 

 

Pensez également à travailler un scénario pédagogique avec des objectifs clairs à présenter à votre audience.

Sortir des formations non marketées 


Vous aurez beau avoir la meilleure formation du monde…

 

Si vous vous adressez à la mauvaise cible, si vous n’arrivez pas à définir en quoi elle contribue à la réalisation de ses objectifs et comment la rendre irrésistible à ses yeux.

 

Si vous ne la valorisez pas et si vous n’en faites pas la promotion…

 

Eh bien, personne n’aura envie de la consulter. 

 

C’est valable si vous êtes formateur, indépendant, infopreneur vis-à-vis de vos clients, mais également si vous formez vos salariés. 

 

Vous devez absolument remettre vos apprenants au centre de toute votre action de formation.

C’est eux votre priorité.

 

Et pour cela, marketer votre formation en vous assurant que celle-ci :

  • répond bien à leurs besoins et leurs motivations ;
  • se démarque en utilisant les méthodes et outils innovants du digital learning, vecteur de motivation auprès de vos apprenants ;
  • est intégrée dans un plan de communication bien ficelé pour optimiser les ventes et l’engagement des apprenants jusqu’au bout.

Créer des supports de formation surchargés 

 

Votre objectif : garder l’attention de vos apprenants.

 

Et quand on se retrouve devant une présentation PowerPoint ultra chargée avec beaucoup de texte à lire, on a qu’une seule envie : fuir.

 

Allez à l’essentiel. Une idée principale par diapositive, mais pas plus. Pas besoin de tout noter sur votre présentation. Surtout si vous prévoyez d’ajouter une voix off ou de commenter le support. 

 

Votre support va surtout vous aider à appuyer visuellement ce que vous souhaitez transmettre à votre population d’apprenants.

 

Par des schémas, des images, des vidéos, des emojis, etc.

 

Les participants pourront alors se concentrer sur votre discours et enregistrer plus facilement les informations grâce à cette aide visuelle.

Oublier la pratique dans la formation

 

Amasser de la théorie sans inclure des passages à l’action concrets et rapides c’est comme préparer un gâteau sans le mettre au four. 

 

On a la base, mais il manque une étape pour en tirer tous les bénéfices. 

 

Privilégiez une mise en pratique à la fin de chaque module.

 

Et l’engagement de vos apprenants sera d’autant plus fort si vous proposez de donner un retour constructif sur leurs travaux.

Ne pas impliquer les participants 

 

Transmettre votre expertise, parler de vous, de vos expériences, c’est bien, mais n’oubliez pas vos apprenants. 

 

Le meilleur moyen de retenir l’attention en formation digitale, c’est de les impliquer. 

 

Par exemple, lors d’une classe virtuelle ou d’une session collective de formation, invitez-les à la réflexion. Donnez-leur la parole.

 

Organisez des ateliers pratiques en individuel ou en groupe. De nombreux outils comme Zoom, Google Meet ou Teams vous permettent de créer des sous-groupes pour faire travailler vos apprenants en groupe réduit puis de débriefer avec l’ensemble des participants. 

 

Envoyez-leur un questionnaire de satisfaction en fin de formation pour vous aider à améliorer le dispositif sur les prochaines sessions.

Utiliser l’e-learning pour des contenus trop longs 

 

Le digital learning offre tout un panel de méthodes pédagogiques innovantes et d’outils pour se former de manière attractive et ludique. 

 

Classe virtuelle, masterclasse, coaching individuel, session collective de formation, ateliers pratiques, etc. La liste est longue !

 

Alors, pourquoi vous contenter de proposer de l’e-learning lorsque votre programme de formation est dense ?

 

Le e-learning doit être intégré dans un parcours plus engageant et interactif si vous souhaitez maximiser vos chances qu’il soit consulté entièrement. 

 

Pensez à adapter vos supports en fonction de l’ampleur de votre formation.

Ne pas repenser les contenus et l’approche de la formation

Je le disais en début d’article, le digital learning n’est pas une version virtuelle de la formation en présentiel. 

 

C’est l’ensemble des contenus et de l’approche de la formation qui doit être repensé. 

 

D’autant plus face au contexte de sur-sollicitation digitale des participants depuis plusieurs mois. 

 

Soyez très clair sur les objectifs pédagogiques.

 

Misez sur des contenus courts, digestes.

 

Apportez un soin particulier à l’accompagnement que vous proposez.

 

Mettez l’accent sur la montée en compétence par l’action.

 

Positionnez-vous en tant que guide, médiateur.

 

Offrez une expérience formative enrichissante.

 

Bref, mettez-vous à la place de vos apprenants et demandez-vous de quelle manière vous aimeriez être formé.e. 

Ne pas connaître l’objectif et l’enjeu de l’action de formation 

Il y a encore trop de formateurs qui ne réfléchissent pas stratégiquement à l’objectif et l’enjeu de l’action de formation. Or, former a un coût. Vous devez donc, en tant qu’entreprise, tout faire pour rentabiliser votre investissement. 

 

Pour construire une action de formation, vous devez :

  • définir des objectifs 
  • établir un programme de formation
  • lister les prérequis pour y accéder
  • mobiliser les moyens et ressources pédagogiques 
  • suivre et évaluer les résultats.

 

Donnez du sens à vos actions pour que vos apprenants puissent y trouver un intérêt, se l’approprier, se projeter.

 

La formation est un métier. Si vous souhaitez lancer votre formation, formez-vous pour satisfaire pleinement vos clients. Consultez notre catalogue ou écrivez-nous pour nous parler de notre projet.