Comment utiliser le Storytelling dans une Formation Digitale ?

  • Learning
  • 20 Mai 2019
  • Aucun commentaire

Vous souhaitez augmenter le taux d’engagement de vos formations ? Avez-vous déjà entendu parler du storytelling ? Cet anglicisme signifie en fait l’art de bien raconter une histoire. Le domaine du marketing s’est approprié cette technique de communication depuis quelques années déjà en remplaçant les slogans publicitaires impersonnels par des histoires auxquelles les téléspectateurs peuvent s’identifier et adhérer. Aujourd’hui, l’art narratif a également gagné le monde de la formation. Mais finalement à quoi sert-il dans un contexte d’apprentissage ? Pourquoi et comment utiliser le storytelling dans une formation digitale ?

Pourquoi utilise-t-on le storytelling ? Quelle est son influence sur notre cerveau ?

La formation ne cesse d’évoluer depuis de nombreuses années pour offrir toujours plus de cohérence et d’efficacité. Le storytelling a fait un tabac dans le monde du marketing parce que les professionnels ont compris qu’utiliser la communication émotionnelle et relationnelle avait un impact puissant sur le cerveau. Et même si le but d’une formation n’est pas de vendre un produit ou d’adhérer à une marque, la narration se révèle être d’une aide très efficace pour mieux intégrer une information et se projeter dans l’action.

D’ailleurs, quand on y réfléchit, raconter des histoires pour faire passer un message pédagogique ne date pas d’hier. Vous vous rappelez sûrement des fables de Jean de La Fontaine dans lesquelles le poète donnait des leçons de vie à travers des histoires mettant en scène le corbeau et le renard, la cigale et la fourmi ou encore le lièvre et la tortue. Une réalité imagée pour permettre à ses lecteurs de visualiser et de comprendre plus facilement ses propos.

Mais pourquoi la technique du storytelling a-t-elle une si grande influence sur nous ? Pour faire simple, lorsque l’on écoute ou qu’on lit une histoire, c’est tout le cerveau qui est mobilisé. Pas seulement les zones du langage, comme c’est le cas avec une présentation Powerpoint classique, mais également le centre des émotions, de la mémoire et de la perception des sens. En d’autres termes, c’est comme si vous viviez directement les évènements relatés. Par exemple, imaginez que vous êtes en train de lire un livre dans lequel le narrateur décrit une scène de pique nique à la campagne. Automatiquement, vous faites appel à votre imagination pour recréer l’environnement décrit. Votre sens du goût est lui aussi stimulé à la description du contenu du panier repas et inconsciemment, vous vous sentez bien, entouré de verdure et au calme. L’auteur du livre a réussi à créer de l’émotion chez vous, il vous a en quelque sorte invité à vous projeter dans l’action et cette scène, et vous n’êtes pas prêt de l’oublier.

À découvrir également : 4 ingrédients d'une Formation en Ligne Réussie

L’art narratif, à quoi ça sert dans un contexte de formation ?

Fort de ce que je viens d’expliquer, il paraît évident qu’il est plus facile d’apprendre dans le contexte d’une histoire à laquelle on peut s’identifier. Par exemple, lors d’une formation à l'entrepreneuriat dans le cadre d’une reconversion professionnelle, vous pouvez vous contenter de faire défiler une présentation Prezi en expliquant que vos propos s’appliquent à un jeune cadre de 30 ans en phase de reconversion. Vous permettez à votre apprenant de situer le personnage le contexte et en apportant un enseignement théorique mais ça ne va pas plus loin. Mais vous pouvez faire mieux. Vous pouvez donner plus d’éléments sur son histoire et ce qu’il ressent pour l’impliquer. Vous pouvez ainsi expliquer que ce jeune cadre travaille dans l’immobilier à plus de 60h par semaine, qu’il ne voit pas beaucoup sa famille et que la pression des résultats l’a mené au burn out. Sorti de ce passage à vide, il veut utiliser ses compétences acquises au fil des ans et devenir son propre patron dans l’immobilier. Le fait de créer l’émotion favorise une meilleure mémorisation des points clés d’un discours mais pas seulement. Cela va également permettre de créer une envie d’adhésion à ce discours. Vous lui parlez à lui, vous utilisez des mots qui font écho à son cerveau, vous avez parfaitement cerné sa problématique. Indéniablement, vous allez attiser la curiosité, susciter un besoin d’interaction et accroître le taux d’engagement de votre apprenant.

À découvrir également : Comment Préparer, Promouvoir et Animer un Webinar de formation ?

Comment utiliser le storytelling dans une formation ?

Vous pouvez vous servir du storytelling dans divers contextes de formation. Par exemple, pendant une conférence ou un coaching pour illustrer des propos et retenir l’attention de votre audience en évoquant des cas clients, des exemples concrets. Mais vous pouvez également l’utiliser dans le cadre d’un module de cours en proposant un cas pratique à partir d’une mise en situation virtuelle. Dans tous les cas, il convient de respecter certaines contraintes que je vous ai listées ci-dessous :

  • l’histoire et les protagonistes que vous allez mettre en scène doivent être pertinents et cohérents avec le message que vous voulez faire passer ;
  • comme pour toute histoire dont vous avez eu connaissance (livre, film, etc.), vous devez respecter une structure qui reste invariante : une introduction avec présentation d’un “héros”, une intrigue qui pose la problématique, le déroulement de l’histoire avec divers échecs et réussites rencontrés sur le chemin du protagoniste principal et enfin un dénouement ;
  • utilisez un langage simple et facilement compréhensible par tous pour ne pas perdre vos apprenants en cours de route ;
  • n’oubliez jamais de rester focus sur l’objectif de votre module de formation.

Quelques précisions pour intégrer le storytelling correctement si vous optez pour un jeu de mise en situation virtuelle sur informatique :

  • rythmez le scénario en incluant une voix-off, envisagez toutes les scènes possibles et laissez-les participer activement en leur laissant le choix d’opter pour une solution ou une autre. De cette manière, ils se sentiront véritablement acteurs de la situation ;
  • humanisez vos messages et restez toujours cohérent sur le ton que vous employez en fonction du profil de vos apprenants ;
  • si vous utilisez des images, choisissez de mettre en avant les mots clés de votre discours pour un meilleur impact émotionnel.

Vous connaissez maintenant l’importance de l’art narratif pour optimiser le taux d’engagement des apprenants d’une formation et vous avez également quelques pistes pour utiliser le storytelling dans vos programmes de formation. Vous souhaitez aller plus loin ? N’hésitez pas à réserver une session stratégique avec moi, je serais ravie de vous aider à vous approprier cette technique de communication : JE RÉSERVE MA SESSION MAINTENANT